Case prison pour Léon Bertrand

Retour en prison pour Léon BERTRAND ! C'est la décision de la Cour d'Appel de Basse-Terre qui a pris cet arrêt ce mardi matin dans l'affaire de corruption et de favoritisme dans laquelle était poursuivi l'ancien Ministre du Tourisme, ancien Député-Maire de St Laurent du Maroni et Président de la Communauté des Communes de l'Ouest Guyanais.
 
Léon Bertrand a été condamné plus sévèrement qu'en première instance.Il écope cette fois de 3 ans ferme d'emprisonnement avec mandat de dépôt à l'audience contre 2 ans dont 4 mois avec sursis simple précédemment.
Il avait d'abord été jugé le 4 juillet 2013 par le Tribunal Correctionnel du TGI de Fort-de-France puis il avait interjeté appel devant la cour d'appel de Fort-de-France qui avait pris un arrêt le 2 octobre 2014.
 
80 000 euros d'amende à verser 
Arrêt qui avait été cassé par la cour de cassation de Paris pour être rejugé cette fois par la cour d'appel de Basse-Terre.
L'amende reste la même : 80.000 euros à verser ! Par contre, sa privation des droits civils, civiques et de famille augmente également, passant de 2 à 3 ans.
Avec la mandat de dépôt à l'audience prononcé, le prévenu peut donc tout de suite être interpellé et incarcéré.
Léon BERTRAND a 5 jours pour se pourvoir en cassation devant la Cour de Cassation de Paris.
Rappelons que les faits pour lesquels l'ancien élu politique était poursuivi remontaient aux années 2003 à 2009.
Léon BERTRAND qui est actuellement en Guyane n'était pas présent à l'audience lorsque l'arrêt a été rendu.
Rien ne l'y obligeait. L'homme ira t-il en cassation ou va t-il accepter ce dernier jugement.
Affaire à suivre...
 
( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...