On ne menace pas de mort un gendarme

6 mois ferme de prison pour avoir menacé de mort un gendarme !C'est la décision prise par le tribunal correctionnel de Basse-Terre à l'encontre de Billy Sabas.Le garçon n'avait pas apprécié qu'il soit interpellé pour des faits qu'il disait ne pas avoir commis.


Force doit toujours rester à la loi. C'est le principe qui a été appliqué par le tribunal correctionnel de Basse-Terre dans l'affaire opposant un multi récidiviste à un gendarme.
Le 7 novembre dernier, à Deshaies, alors que Billy Sabas n'était sorti de prison que depuis quelques heures, il s'en est pris à quelqu'un d'autre et le ton serait monté entre lui et son vis-à-vis, entrainant des insultes et le soupçon d'un vol.
Il allait être interpellé par les gendarmes de la commune qui allaient le placer en garde à vue.Sauf que celle ci allait mal se passer.
L'individu déjà connu pour des faits de violences s'est tout simplement excité et a décidé de mettre à mal sa cellule.
Attitude qui a entrainé l'intervention des gendarmes qui le gardait.
Ce qui a déplu encore davantage Sabas qui dans la foulée de sa colère a menacé de mort un des gendarmes qui venaient le calmer.
Ce dernier a décidé de déposer plainte et c'est, entre autre cette plainte qui était jugée, vendredi après midi et qui venait s'ajouter à la poursuite de vol avec violence.
Billy Sabas s'est vu prononcer un mandat de dépôt à l'audience, ce qui a entrainé à le reconduire derrière les barreaux.
Il sait désormais que menacer quelqu'un, qui plus est une personne dépositaire de l'ordre public, est un délit passible d'être puni par la loi.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

Plus dans cette catégorie : « Un fugitif condamné à 18 mois ferme

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...