Un fugitif condamné à 18 mois ferme

Après une cavale d'une année pour un vol aggravé d'un scooter, Jean-Luc Laville était Interpellé jeudi sur le territoire de la commune de Trois-Rivières, par les effectifs du Commissariat de Capesterre Belle-Eau, assistés des hommes du Groupe d'intervention du GIPN. Présenté en comparution immédiate, il a été condamné hier soir à une peine de 18 mois d'emprisonnement.

Direction "la Prison", hier soir, pour Jean-Luc Laville.
Celui qui était recherché depuis un an par les services de police et qui avait été interpellé il y a 2 jours, à Trois-Rivières, par les policiers du commissariat de Capesterre Belle-Eau, assistés des renforts du GIPN, a été jugé et condamné par le tribunal correctionnel de Basse-Terre devant lequel il comparaissait.
Reconnu coupable du vol aggravé d'un scooter, affaire dans laquelle des armes étaient impliquées, il a écopé, pour ce dossier d'une année ferme de prison.
Année assortie de 6 mois supplémentaires puisque le sursis de mise à l'épreuve qui courait toujours a été révoqué et transféré sur son casier. Le garçon avait été, en effet, recadré à plusieurs reprises par le juge d'application des peines puisqu'il ne respectait pas ce sursis.
En état de récidive légale, condamné déjà pour des faits de violences à 3 reprises, celui qui a déjà séjourné 7 ans en prison sur les 33 de son existence et pour lequel le casier judiciaire fait état de 14 comparutions s'est également vu assortir un suivi socio judiciaire sur 5 ans.
Sollicité par son avocate pour obtenir une liberté conditionnelle avec un accompagnement plus qu'un enfermement, le tribunal a refusé cette peine alternative eu égard au passé judiciaire du prévenu.

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...