2 ans ferme pour un motard meurtrier qui roulait sans assurance

Affaire sordide au tribunal correctionnel de Basse-Terre. Celle de ce motard, roulant sans permis et sans assurance, qui en juillet dernier avait renversé mortellement un piéton à Capesterre Belle-Eau puis avait pris la fuite.Placé sous contrôle judiciaire, il a bafoué à plusieurs reprises celui ci et a dû être placé en détention provisoire.Jugé, il a écopé de 2 années ferme de prison.

N'est pas considéré comme motard un individu qui roule sur une moto non assurée et sans permis.Ce type d'inconscient fait très mal aux motards qui pour l'immense majorité sont des gens respectueux de la sécurité routière.
En juillet dernier, un homme circulant à moto a renversé un piéton puis a pris la fuite.
Avant, il a eu le temps d'extraire une des deux jambes de la victime restée bloquée dans la roue avant de l'engin et au lieu de lui prodiguer des soins ou d'appeler les secours s'est contenté de lui dire que des passants viendraient l'aider.
Cet individu a ensuite pris la fuite. La victime, elle, très sérieusement atteinte, est décédée des suites de ses blessures.
Interpellé quelques semaines après les faits, le conducteur qui avait pris le soin de faire disparaitre la moto s'est vu infliger un contrôle judiciaire et laissé libre.
Sauf qu'il a bafoué plusieurs de ses contrôles et lorsqu'il s'y rendait, il avait le culot de venir à moto alors qu'il ne disposait pas de permis.
Placé en garde à vue puis en détention provisoire, il a été, ensuite, traduit devant le Tribunal Correctionnel de Basse-Terre. Le Ministère Public a requis 6 années ferme de prison mais il n'a finalement écopé que de 2 ans. Il encourait une peine maximale de 10 ans.

 

(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...