Administrator

Administrator

Hier, un agent d'entretien du collège de Morne-à-L'eau impliqué dans une affaire de corruption d'un élève autiste a été relaxé, par le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre. 

Soupçonné d'avances à l'encontre d'un élève autiste de 15 ans le 9 décembre dernier, le contractuel de l'éducation nationale employé au collège Charles de Gaulle de Morne-à-L'eau a été totalement blanchi, dans cette affaire de moeurs!  Après 3 semaines de délibéré et des réquisitions de 6 mois de sursis, c'est finalement la défense d'un homme « sans histoire » qui a fait foi, devant les juges du tribunal de Pointe-à-Pitre! 

Pourtant pour le ministère public, l'affaire aurait dû être traité plus en profondeur avec une enquête judiciaire à la clé et non une comparution immédiate! En effet, le procureur a totalement soutenu la version de l'élève autiste « incapable de mentir vu sa pathologie comme l'a attesté l'expert ». L'adolescent attestait que l'agent exhibant son sexe lui aurait demandé de se déshabiller. Il n'avait cependant rien tenté et ne l'avait pas non plus agressé. 

C'est finalement la défense qui a eu gain de cause puisque les accusations ont été reconnues sans fondement. 

 

 

 

Le verdict est tombé hier matin! Rachid Rafaa a été condamné à 9 mois de prison suite à sa cavale en juillet 2016.

Le tribunal correctionnel de Fort-De-France a tranché, dans l'affaire du terroriste du Morne-Rouge. Loin des un an requis par le procureur, le djihadiste a finalement écopé d'une peine de 9 mois ferme pour non assignation à résidence. 

L'accusé avait expliqué souffrir de problèmes de santé et ses difficultés du quotidien notamment son lourd trajet afin d'aller pointer au poste de police. Le 27 juillet 2016, jour des faits, il s'était fait la malle et avait fuit les gendarmes suite à une visite chez le médecin. Cette fois-ci c'est bel et bien en prison que Rachid Rafaa retournera purger sa peine. 

Jugé depuis lundi devant la cour d'assises de Basse-Terre, un chauffeur de bus a écopé hier, d'une peine de 15 ans ferme, pour le viol de quatre adolescentes. 

Au terme d'un peu plus de deux heures de délibéré, devant la cour d'assises des mineurs, le jury populaire s'est vu ferme dans l'affaire de viol impliquant un chauffeur de transport en commun. Ce père de famille de 8 enfants issus de plusieurs liaisons échappe à la peine maximale de 20 ans requis par l'avocat général. Parmi les 4 victimes, certaines étaient âgées de moins de 15 ans!

Les faits remontent aux années 2012 à 2015. Agé de 31 ans à l'époque, l'homme originaire de Goyave profitait de l'innocence et de l'ignorance des victimes pour les violer après les avoir embarqué dans son véhicule. Deux d'entre elles sont même tombées enceintes suite à l'acte ignoble! Une a gardé l'enfant. l'autre a dû avorter. Une affaire très douloureuse pour les parties civiles! 

A l'issue du verdict, Rébecca la compagne de l'accusé, qui l'a soutenu durant les trois jours d'audience a expliqué, pourquoi, malgré les faits, elle continuait d'aimer «son homme », et continuera d'aller lui rendre visite en prison et l'attendra à sa sortie. 

(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice ) 

Ex footballeur professionnel, le Guadeloupéen Julio Colombo se retrouve impliqué dans une sombre affaire de trafic de drogue international. Le champion du monde des moins de 17 ans en 2001 avec l'équipe de France sera jugé le 6 février au tribunal correctionnel de Marseille. 

 

C'est le journal l'Equipe qui fait écho de l'affaire ! Le procès de Julio Colombo qui s'ouvrira le 6 février prochain à Marseille s'annonce d'ores et déjà très médiatisé. L'ancien prodige du football était interpellé le 8 juin 2015 en Martinique. Tout porte à croire qu'il faisait parti d'un vaste réseau mêlant la mafia calambraise, voulant échanger du haschich en provenance du Maroc contre de la cocaïne en Martinique. La perquisition sur un voilier à Saint-Martin faisait état de 89 kilos de cocaïne! 

Colombo a reconnu les faits. Il explique avoir servi d'intermédiaire entre les Antilles et la France, avoir gagné beaucoup d'argent. Il semblerait qu'il se soit retrouvé dans cette organisation de malfaiteurs suite à une dépression car sa carrière n'avait pas été à la hauteur de ses espérances.

Incarcéré à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), le jeune homme encourt 10 ans de prison pour trafic de stupéfiants, importation en bande organisée, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent. 

 

Hier, le tribunal de grande instance de Fort-de-France jugeait l'affaire du « Terroriste du Morne-Rouge ». L'affaire avait fait grand bruit ! Le marocain Rachid Rafaa s'était évadé le 27 juillet dernier, alors qu'il était assigné à résidence. 

Interrogé sur ses motivations, l'homme expliquait « Ma santé se dégradait. J'avais décidé de me rendre chez le médecin et je n'ai pas eu le temps de faire le pointage quotidien. » 

Néanmoins, l'homme était bien en fuite puisqu'il n'a été retrouvé qu'après un mois! 

Le procureur a requis un an de prison ferme. Rachid Rafaa qui est incarcéré à la prison de Metz, connaîtra son sort dans une semaine. 

 

( source People Bo Kay) 

Le Préfet de Région, Jacques Billant, réunissait, hier matin en Préfecture, l'ensemble des services en charge de la sécurité en Guadeloupe. L'occasion de manifester l'engagement des forces de police, de gendarmerie et de justice aux côtés des autorités pour endiguer la violence et la délinquance dans le département. 
Même si certaines tendances sont à la baisse, les récents évènements tragiques sont venus bouleverser le climat d'insécurité sur notre territoire. Pour Jacques Billant, un sursaut citoyen s'impose! Du côté de la justice, on se satisfait de la réponse pénale apportée. Les peines sont proportionnelles aux crimes et délits perpétrés, en correctionnel comme aux assises. 
 
Bilan : chiffres définitifs pour l'année 2016 comparés à 2015
 
Atteintes aux biens : - 7,5% en 2016 (+2,1% en 2015)
Vols à mains armés : + 36,4% en 2016 (517 faits)
Vols avec arme blanche : + 6,4% en 2016 (380 faits)
Vols avec violence sans arme : - 20%
Cambriolages : - 3,2% : 904 faits (114 de moins qu'en 2015)
Vols liés à l'automobile et aux 2 roues : - 14,1%
(+12,9% en 2015)
Destructions et dégradations : - 20% (936 faits en 2016)
Atteintes volontaires à l'intégrité physique : - 0,8% (+6,7% en 2015)
Violences physiques crapuleuses : - 2,7% (1779 faits)
Violences physiques non crapuleuses : (+1,1%)
Sécurité routière : 57 tués : 17 de + qu'en 2015 soit une hausse de 43%
Accidents : - 2%
Blessés : - 5,5%
Contrôles routiers : + 15% en 2016
 
 
(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)
 
 
Hier, le tribunal correctionnel de Basse-Terre a condamné un conducteur en état d'ébriété pour avoir causé la mort d'un motard. 
 
4 ans dont 2 ferme pour l'auteur d'un homicide involontaire qui conduisait en état d'ébriété, sans assurance et qui avait renversé mortellement, le 15 décembre dernier à Bouillante, un motard en lui coupant la route et en l'entraînant sur plusieurs mètres sous son véhicule. 
L'accusé s'est également vu signifier une mise à l'épreuve sur 2 ans et plusieurs obligations dont celle de rembourser les 31 parties civiles. 
Si le prévenu s'est présenté sans avocat pour le défendre, les parties civiles, elles, en avaient deux! 
Maître Evita Chevry et Charles-Henry Coppet ont tous les deux mis l'accent sur la profonde douleur qu'à causé cette tragédie et sur les cicatrices qui vont être difficiles à refermer. 
 
(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

« Violences avec arme, préméditation et violences en réunion ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente ». Raphaël Maes, Jacky Pallot et Tatiana Gappu ont écopé de peines allant de 2 à 13 ans de prison 

Au terme de 7 heures de délibéré !
Ils ont tous les 3 été reconnus coupables des faits qui leur était reprochés, mais à des degrés divers. Raphaël MAES, qui avait avoué, écope de la plus lourde peine : 13 ans de réclusion criminelle. Jacky PALLOT qui ne reconnaissait qu'avoir été le conducteur du véhicule, se prend 12 ans.
Et Tatiana GAPPU, sa petite amie, qui ne s'était pas présentée à l'audience, restée en métropole où elle vit désormais, est condamnée à 2 ans ferme d'emprisonnement.
L'avocat général qui avait requis 15 ans à l'encontre des deux hommes et 2 ans pour Tatiana Gappu grande absente de ce procès, a été, dans l'ensemble, relativement suivi dans ses réquisitions.

Vous êtes contre le don d'organes? Il est désormais possible de refuser grâce à un site internet! 

 

En Guadeloupe où ailleurs, beaucoup se sont indignés suite à la législation en vigueur sur le renforcement de la présomption de consentement au don d'organes. Pour les plus frileux, il est désormais possible de refuser en quelques clics. Il vous suffira donc de vous rendre sur le site https://www.registrenationaldesrefus.fr . Si vous changez d'avis, il sera toujours possible de modifier ou annuler votre inscription. 

Autres moyens de refus 

Outre le site internet ou l'envoi par courrier à l'Agence de la biomédecine, d'autres mesures existent : 

Ecrire une lettre de refus ( datée et signée avec les nom, prénom, date et lieu de naissance)

En cas d'impossibilité de rédiger et signer le document, deux témoins peuvent attester l'exactitude de la demande

Enfin, un proche du défunt peut défendre la demande mais en démontrant la réelle volonté du défunt! 

 

Ce vendredi matin, le Sénateur élu Guy Philippe, qui a été arrêté le jeudi 5 janvier après-midi http://www.haitilibre.com/article-19720-haiti-flash-arrestation-du-senateur-guy-philippe.html et déporté aux États-Unis http://www.haitilibre.com/article-19721-haiti-flash-le-senateur-guy-philippe-extrade-aux-usa.html le même jour ; s'est rendu à la Cour Fédéral de Miami pour l'audience de mise en accusation, sur un ensemble de charges http://www.haitilibre.com/article-19731-haiti-flash-guy-philippe-les-charges-sont-connues-comparution-le-13-janvier-2017.html allant de l'importation de stupéfiants au blanchiment d'argent.

Guy Philippe, accompagné des avocats américains Zeljka Bozanic et Richard Okyere Dansoh a décidé de plaider non coupable devant un juge de Miami aux charges que le gouvernement fédéral a contre lui ; il a donc été renvoyé en détention en attendant une prochaine audition pour laquelle aucune date n’a été fixée.

L'avocate de Guy Philippe, Zeljka Bozanic, a déclaré que pour l'instant elle ne demandera pas de caution pour son client, mais elle pourrait le faire plus tard, bien que le ministère public veut qu'il reste en état d'arrestation.

A suivre...

( Source HaïtiLibre ) 

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...