Affaire 2-Pac Cocks : dernière ligne droite

 
Les deux accusés, qui encourent la peine maximale de la réclusion criminelle à perpétuité, nient leur participation et leur responsabilité dans le meurtre de Rodrigue Cocks, cousin de l'un des deux hommes. Sauf que, hier, Robert a demandé à Cocks, celui qui restait son ami, au point même de le supplier en pleurant, d'assumer et d'avouer. Quel impact cette demande aura-t-elle sur le jury qui doit délibérer, aujourd'hui, au terme des réquisitions et plaidoiries, sur le sort des deux accusés ?
 
Sommes-nous face à 1 ou 2 menteurs ? C'est probablement l'une des questions importantes que les membres du jury doivent se poser depuis mercredi.
Hier, ils avaient certainement penser obtenir des aveux de l'un des deux accusés, voir des deux... Il n'en a rien été !
Les deux hommes se dédouanent et refusent de porter le chapeau.
Malgré les témoignages qui les culpabilisent; malgré, aussi, les écoutes téléphoniques qui les confondent. Malgré encore l'absence d'alibi, les contradictions et les changements de version qui les enfoncent. 
Robert s'est effondré en larmes hier, suppliant COCKS d'avouer être le tireur et donc le tueur. Reconnaître avoir prémédité son coup et l'avoir réussi de main de maître.
Mais Cocks ne veut rien entendre... Ce n'est pas lui.
L'homme sait qu'il encoure la réclusion criminelle à perpétuité et les 17 mois déjà passés en prison ne sont pas faits pour le rassurer. 
Au 3e jour de ce procès, il n'est pas sûr que le jury abonde dans cette direction et laisse planer dans son esprit un doute qui pourrait bénéficier à l'un des deux accusés, voir les deux.
La conviction qui démontre que le tueur est bien parmi ces deux hommes ne semble pas laisser de place au doute.
Mais lequel des deux ? Qui ment ? Qui dit la vérité ?
Ce matin, plaidoirie de la partie civile, réquisitions de l'avocat général et plaidoiries de la défense vont se succéder avant un verdict pour lequel la probabilité de l'importance de la peine est sérieuse. Il s'agit de ne pas se tromper.
 
 
( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...