Forbin s'érige en victime

Jugé depuis hier, pour meurtre, à la cour d'assises de Basse-Terre, Iréné Forbin joue la carte de la légitime défense.  
 
Iréné Forbin n'a pas dit son dernier mot. il veut croire en la dernière petite chance qui lui reste de convaincre qu'il aurait réagit et pas agit! En fait, qu'il se serait défendu et n'aurait pas attaqué. Que sa réponse, certes fatale et définitive, n'était qu'une réaction à une agression au coutelas dont il aurait, d'abord, été victime et que par conséquent, c'était sa vie qui était en jeu.Son acte serait donc une légitime défense. 
Son avocate estime cette contre-attaque légitime puisque l'on ne serait pas loin d'évoquer cette légitime défense. Au pire, des violences volontaires ayant entraînées la mort sans intention de la donner. 
Une accusation qui a déjà, hélas, cependant, vu Iréné Forbin l'envoyer en prison pour des faits qui se répéteraient. 
 
Ce qui en la circonstance pourrait le desservir et conduire à le sanctionner plus sévèrement que les 7 années d'emprisonnement pris en 2010. Surtout qu'il n'en avait effectué que 4 et que ce ne sont que quelques mois après sa sortie de prison, qu'il a remis cela! 
 
Le procès est loin, cependant, d'être fini. Rien ne semble acquis. 
 
(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...