Affaire Yoann Equinoxe : Le Verdict Rendu Le 29 Mai Prochain

Coup d'éclat, ce midi, devant la Cour d'Appel des Mineurs. Le 5e et dernier avocat de la défense du jeune meurtrier de Yoann Equinoxe, condamné en 1ère instance à 14 années de réclusion criminelle, le bâtonnier Roland Ezelin, s'est vu privé de prise de parole par la présidente de la Cour. Un fait inédit qui crée émoi et révolte au barreau de l'Ordre des Avocats.

Une décision, en tous les cas, contestée par la Défense qui s'estime lésée et parle de "Droits de la Défense bafouée" !
Le bâtonnier Roland Ezelin, et ses confrères présents ce matin, s'insurgent de cette décision et clament que la défense n'en restera pas là !
Maître Evita Chevry, une des porte-parole du Collectif d'avocats a immédiatement dénoncé cette pratique que d'aucuns estiment desservir la cause d'une justice équitable.

Solidaires comme les 5 doigts de la main, les 4 autres avocats en défense dans ce procès en appel aux côtés du bâtonnier Roland Ezelin n'ont pas tardé à s'exprimer, eux aussi. Ils se disent révoltés.
Cette affaire n'est pas terminée puisque le bâtonnier de l'Ordre des Avocats, Bernard Pancrel, lui-même partie civile dans ce procès en appel, a convoqué en "urgence absolue" le Conseil de l'Ordre ce soir à 18H30, dans le bureau de l'Ordre à Pointe-à-Pitre afin de se positionner sur l'incident, jugé grave, de ce midi devant la Cour d'Appel de Basse-Terre.

Les 5 avocats de la défense sont également convoqués pour s'exprimer sur ce qui s'est passé.

NB : Pour ce qui est du jugement de la cour d'appel dans ce dossier criminel, il a été mis en délibéré au 29 mai prochain.

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Grogne des avocats : opération bâillons …

Comme annoncé, les avocats de la Guadeloupe...

Affaire Yoann Equinoxe : Le Verdict Rend…

Coup d'éclat, ce midi, devant la Cour d'App...

Affaire Yoann Equinoxe : le meurtrier fi…

L'affaire avait choqué la Guadeloupe en sep...

les braqueurs de Mortenol lourdement con…

Le procès du braquage mortel du 28 mars 201...