Viol avec arme : un verdict "soulageant" pour les 2 parties

10 ans de réclusion criminelle. C'est le verdict, mardi soir, de la cour d'assises de Basse-Terre, au terme de deux heures de délibéré, à l'encontre du sexagénaire reconnu coupable du viol de sa voisine et ex collaboratrice professionnelle.C'est moins que les 13 ans requis par l'avocat général.
Un verdict qui a soulagé aussi bien les parties civiles que la défense.
Maître Sandra Divialle-Gelas, défendait les intérêts de la victime. Elle évoquait le ressenti de sa cliente qui avait échappé de peu à la mort et trouvé le courage de dénoncer son violeur et de le poursuivre en justice.

Du côté de la défense, aussi, on respirait mieux à l'énoncé du verdict, attestait Gladys Democrite, l'avocate de l'accusé. 
L'accusé encourait une peine maximale de 30 ans dans la mesure où le viol avait été commis avec des armes et que l'accusé avait proféré des menaces de mort.
En n'écopant que de 10 ans, alors qu'il en a déjà purgé 2, il peut espérer sortir de détention d'ici 3 à 4 ans si son comportement en prison est irréprochable.

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...