Procès Warno : Coups de couteau mortels à St-Martin

Hier, s'est ouvert, devant la cour d'assises de Basse-Terre le dernier procès de cette session qui s'achève ce soir.Une affaire de meurtre.
Des faits produits à St Martin la nuit du 5 septembre 2015 au cours de laquelle un homme placé sous tutelle, Marc-Antoine François, consommateur d'alcool et de produits stupéfiants, a été frappé de plusieurs coups de couteau et a perdu la vie. Dans le box, Artélie Warno,  24 ans, qui nie les faits et rejette les accusations portées contre lui.
 
Artélie Warno a toujours nié être l'auteur des coups de couteau mortel donnés à Marc-Antoine François.
Sauf que les traces d'ADN de la victime sur le vêtement de l'accusé et les témoignages de plusieurs personnes présentes sur les lieux du drame, disent le contraire.
Plus que des indices et des charges, ce sont des preuves qui viennent anéantir les arguments défendus par l'accusé qui n'a peut-être pas choisi la meilleure stratégie pour amoindrir sa responsabilité dans la mort de la victime.
L'accusé est connu pour porter une arme sur lui, pour l'avoir déjà utilisé et condamné pour des faits de violence.
Une violence dans laquelle il est tombé très jeune et qui l'a suivi tout au long de son existence.
Cette violence qui n'est en réalité que la résultante d'une consommation excessive d'alcool et de produits stupéfiants, notamment.
Tout cela au cœur d'un ghetto où la loi du plus fort domine.
 
(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)
 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...