Affaire Cyanee : Mort pour une délimitation de terrain

Ce matin, s'est ouvert, devant la cour d'assises de Basse-Terre, le procès, pour meurtre, de Josette Cyanee à qui il est reproché d'avoir tué à coups de parpaings son cousin pour un conflit familial de séparation de bien. Des faits survenus le 5 septembre 2011 à la section Morne Rouge à Goyave. L'accusé a 2 jours pour s'exprimer et s'expliquer sur son geste. Qui est cette femme de 47 ans qui comparaît libre sous contrôle judiciaire?

MORT POUR UN METRE DE LARGE

Josette Cyanee est âgée de 47 ans. Sans profession connue, elle demeure à Morne Rouge Goyave. Elle serait la cadette d'une famille de 8 enfants et aurait 1 frère et 6 sœurs.
Elle est mère de 2 enfants. Elevée par sa mère et son beau-père, elle n'entretiendrait plus de relations avec les siens depuis longtemps.
Décrite comme violente, impulsive, maîtrisant mal ses émotions, elle peut lors de crises de colère être incontrôlable au point de devenir dangereuse. Un conflit datant de 23 ans serait à l'origine du drame.
Mort pour une délimitation de terrain sur un mètre ! Mort accidentelle ou volontaire ?
Les deux versions s'opposent dans le duel familial qui met face à face depuis ce matin Josette à d'autres membres de sa famille qui défendent la mémoire de Richard Cyanee qui a perdu la vie après avoir chuté dans un trou de deux mètres de profondeur alors qu'il effectuait des travaux.
Selon l'accusée, elle n'y serait pour rien dans le décès du cousin qui serait tombé la tête la première sur des parpaings qui se trouvaient déjà à l'intérieur du trou.
Selon l'accusation et certains témoignages, c'est, au contraire, l'accusée qui aurait jeté plusieurs parpaings sur la victime l'atteignant à la tête.
Des coups et blessures qui allaient entrainer le décès de Richard, près de 3 mois après les faits.

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice) 

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Cyanee jessica Cyanee jessica 8 février 2018

    C est faux. C est faux. Le camp adverse cherche que des problemes. Ils veulent juste voir ma mere aller en prison. Sa soeur reneta me la fait bien comprendre au telephone en disant: se on favè an ka baw manmanw, wè se on favè si i pa an prizon. Ils avaient aucun rapport avec richard. Pas un regard, pas un bonjour, aucune salutation. Maintenant elles et la famille de ce dernier son en conplot pour la blaisser, ca creve les yeux. C est juste l exuse, la haine qui parle. Un email de ma part a ete envoyer a l avocate Mme Nabab ce matin tres tot. J affirme qu elle na absolument rien fait. Ce ne sont que des mensonges bordel.

    Rapporter

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...