Mort pour une bière : place aux réquisitions

Entre 2 ans d'emprisonnement pour le moins impliqué et 15 années de réclusion criminelle, pour les deux autres accusés, ce sont les réquisitions prises, ce matin, par le Ministère Public à l'encontre des 3 jeunes assis dans le box depuis lundi. Rappelons qu'ils sont 3 dans le box à qui il est reproché d'être impliqués dans le décès d'un St Claudien abattu d'un coup de feu pour une simple bière...
Des faits survenus le 9 juillet 2015, allée des cocotiers, à Ducharmoy St Claude.

Surprenant; le mot n'est pas trop fort au terme des réquisitions du Ministère Public, ce matin, dans le procès pour assassinat qui se tient depuis lundi devant la cour d'assises des mineurs.
Le jeune avocat général qui s'est exprimé n'a pas fait de différence dans son quantum de peine entre le tireur excité, porteur d'une arme chargée qu'il était allé récupérer chez lui pour venir régler son compte à la victime et l'atteindre d'un coup de feu tiré à courte distance dans une partie vitale du corps et celui qui l'avait accompagné dans sa démarche en le conduisant sur son scooter, estimant qu'il était autant responsable en devenant ainsi co-auteur.
Co-auteur, donc co-responsable; il reste à savoir si la cour et les jurés vont le suivre dans la co-culpabilité et lui décerner la même peine qu'au tireur.
Autre enjeu dans ce procès, c'est celui de la préméditation.
Le fait d'être venu une première fois, d'avoir eu l'altercation puis d'être reparti chercher l'arme pour commettre le crime a pris un certain temps que l'auteur et celui qui l'accompagnait auraient pu s'accorder pour changer d'avis, si tenté qu'il soit démontré que l'intention manifeste de tuer était déjà acquise.
Pas évident même si des éléments et les circonstances ne plaident pas en faveur des accusés.
Pour le 3e jeune, le Ministère Public n'a requis que 2 années d'emprisonnement demandant à la cour de traduire sa présence en requalifiant la poursuite d'assassinat en recel.
Les 4 avocats de la triple défense ont débuté leurs plaidoiries. Elles se poursuivent cet après-midi. Au-delà des enjeux, ce sont 3 cas de conscience qui vont ensuite se présenter aux jurés de la cour d'assises des mineurs.

Le verdict est attendu ce soir. 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice) 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...