Tué pour une bière de 2 euros

La Cour d'assises des mineurs est, de nouveau, sollicitée ce matin et ce sur 3 jours. Elle doit juger 3 jeunes, dont 1 était mineur au moment des faits, pour assassinat.Il leur est reproché d'avoir, le 9 juillet 2015, à St Claude, allée des cocotiers, prémédité le meurtre, par arme à feu, de Ernest Peramin... pour une simple bouteille de bière...

2 des accusés comparaissent libres sous contrôle judiciaire. Le 3e, le plus jeune, est, lui, sorti de sa cellule pour évoquer ce dossier qui sera jugé selon la procédure de publicité restreinte, sans la présence des médias.
Le procès est prévu pour s'achever jeudi.

UNE BIERE POUR UNE VIE !

Mort pour une bière. S'il savait, Ernest Peramin n'aurait sans doute jamais insisté pour récupérer cette boisson des mains d'un des jeunes accusés qui en avait plusieurs.
Ce jour là, le 9 juillet 2015, il se l'est vu refuser; alors il a décidé de se servir lui-même.
Un culot qui lui était propre, surtout en étant alcoolisé.
Ce comportement qui avait tendance à se répéter a fini par exaspérer un des trois accusés qui n'a eu comme simple réflexe que d'aller récupérer un fusil chargé pour tirer sur la victime et la tuer.
L'auteur du coup de feu qui allait avoir ses 18 ans dans moins d'un mois, n'était pas seul. Il s'était fait accompagné de deux autres jeunes, âgés de 4 ans de plus que lui.
Une différence qui n'a pas conduit à atténuer la colère du tireur qui n'avait qu' une seule idée en tête : se faire rembourser ou alors faire payer à sa manière sa dette à une victime qui n'avait certainement pas évaluer les conséquences de son acte.
Aujourd'hui, les faits sont là : un homme a perdu la vie pour 2 euros. Le prix d'une bière au goût amer.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice) 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

De jeunes braqueurs en herbe

Le procès pour braquage prévu de se ...

Le tireur des Abymes condamné.

Hier, Audrey John  a été condam...

Le tireur des Abymes à la barre

Audray John comparaît depuis ce matin, devan...

Double acquittement aux assises

Coup de tonnerre, hier soir, devant la cour d'assi...