Procès Edwin DALRYMPLE : Le 3e tir... mortel !

2ème jour du procès d'Edwin Dalrymple devant la cour d'assises de Basse-Terre. L'homme comparaît depuis hier après-midi pour le meurtre de Gary Ponin survenu le 13 septembre 2015, devant une discotèque de Saint-François. 

Il sera difficile, aujourd'hui, à Edwin Dalrymple, lorsque l'on évoquera les faits, de dire qu'il n'a pas tiré pour tuer.
Surtout après l'audition des deux experts en balistique et du médecin légiste dont les auditions seront capitales.
Notamment pour l'accusation.
Elles suivront le rapport de cet après-midi du directeur d'enquête qui a précisé que l'accusé aurait tiré à 3 reprises et que c'est la 3e balle qui aurait atteint la victime, Gary Ponin, en pleine tête. Un tir exécuté à très courte distance.
Des précisions qui font "mouche"; mais cette fois à l'encontre du tireur.
La distance du tir, la partie du corps visée et atteinte, la dangerosité de l'arme utilisée sont autant d'éléments qui enfoncent l'accusé.
Tout comme le fait de s'être renseigné sur la présence sur le site de la victime, la venue du tireur avec son arme chargée, l'attente puis le passage à l'acte.
Une détermination qui a duré de très longues minutes, peut-être même des heures que n'a pas exploité l'accusé pour changer de procédé et abandonner ce parcours qui allait le conduire à commettre un acte criminel.
C'est de tout cela qu'il sera question demain et que suivra un public fourni des deux côtés de la barre avec ceux qui soutiennent les proches de la victime et ceux qui accompagnent Edwin Dalrymple dans le cheminement qu'il s'est choisi d'assumer en toute connaissance de cause.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

Laissez un commentaire

Vidéos

Inscrivez-vous à la newsletter !

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

10 ans pour 5 coups de parpaings mortels

Josette Cyanee a été reconnue coupab...

Affaire Cyanee : Mort pour une délimitat…

Ce matin, s'est ouvert, devant la cour d'assises d...

8 ans ferme pour viol sur son ex copine

Gino Belair 44 ans, a été reconnu co...

Bière mortelle : verdict nuancé

10 années de réclusion criminelle po...