Massacres en série devant la cour d'assises

Assassinats, meurtre, viols... on prend les mêmes et on continue.La cour d'assises va s'attacher durant les 3 semaines qui viennent à tenter d'expliquer et de résoudre; souvent l'insoutenable.

Mort pour un vol présumé de moto, associé à une supposée vengeance personnelle pour le décès d'un frère.
Echappé de peu à la mort pour un troc de bijoux.
Immolé par son propre fils, mineur, et les amis de celui ci pour des conflits de cannabis et d'alcool.
Tué pour une bouteille de bière.
Violée par son petit ami au terme de relations troublantes.
Tué à coups de parpaings pour un partage de terrain familial.
Stop ! Arrêtons le massacre !
Et pourtant, c'est une triste réalité qui va se répéter jusqu'au 8 février et à laquelle vont être confrontés des jurés populaires qui devront faire preuve de lucidité et de sang froid pour maîtriser ces 6 dossiers pour lesquels les faits remontent entre 2011 et 2016 .
12 accusés, parmi lesquels 2 femmes, vont prendre place dans le box.
Certains seront seuls. D'autres seront 2, 3 ou 4 selon les faits.
Une pluralité qui accentue la gravité et démontre, parfois, surtout lorsque des mineurs sont impliqués, ce qui sera le cas à 2 reprises, la détermination précoce de criminels endurcis.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...