Imprimer cette page

Meurtre Delag : Il manquerait un accusé...

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Y aurait-il un accusé de trop ou manquerait-il un 3e homme dans le boxe ?
Au terme de la première des trois journées d'audience prévues dans le procès devant la cour d'assises de Teddy Niçoise poursuivi pour assassinat et de Michel-Ange Séjor poursuivi pour complicité, c'est la question qui fait débat.
Rappelons que les deux hommes sont poursuivis pour avoir participé au meurtre avec préméditation de Mathieu Delag, le soir du 9 mai 2014, à la cour Monbruno aux Abymes.
Ce dernier avait été tué de 3 balles pour avoir agressé la veille des faits 2 jeunes femmes, connaissances des accusés.

DES EXPLICATIONS TRES ATTENDUES DU MEDECIN LEGISTE

Pour l'avocat de Michel-Ange Séjor, maître Annick Martial, son client n'a rien à voir dans la mort de Mathieu Delag et de ce fait n'a pas sa place dans le box des accusés et ne peut en aucun cas être poursuivi pour complicité d'assassinat.
Une thèse qu'elle explique par la non participation aux faits de celui-ci et par l'absence dans le box des accusés du conducteur du véhicule qui a permis aux deux hommes de s'enfuir le soir du crime.
D'où la question soulevée de savoir s'il ne manquerait pas un 3e accusé dans le box ou s'il n'y aurait pas un de trop ?
L'accusation ira t-elle dans la même direction que la défense de Séjor ?
Le juge qui a instruit le dossier a estimé que celui ci étant descendu du véhicule au moment où son camarade, Niçoise, agressait Delag et lui tirait dessus, il aurait pu intervenir et le dissuader.
Au lieu de cela, il a assisté à la bagarre, il a entendu les 3 détonations, il a vu Niçoise tirer sur Delag, notamment lorsque celui ci était encore debout et il l'a vu l'achever lorsque la victime a rampé avant de s'écrouler au sol.
Ce serait également, lui, Séjor, qui aurait demandé au conducteur de démarrer très vite et à Niçoise de monter rapidement dans le véhicule pour prendre la fuite.
En aidant son camarade, en ne cherchant pas à secourir la victime, il s'est donc rendu complice de l'assassinat de Mathieu Delag par Teddy Niçoise.
Quelle version donnera le médecin légiste ? Son audition est très attendue, mercredi matin.
Elle pourrait permettre de mieux comprendre ce qui se serait réellement passé le soir du 9 mai 2014 à la cour Monbruno, aux Abymes.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)