Meurtre à la cour Monbruno : Jérémy Clamy-Edroux, lourdement condamné

Jérémy Clamy-Edroux est reparti hier soir avec une condamnation de 15 années de réclusion criminelle.
Le jeune abymien de 28 ans a été reconnu coupable d'assassinat pour le crime commis sur Ricardo Trépy le 14 avril 2015 à la cour Monbruno, Vieux Bourg Abymes.

Côté réactions, les sentiments sont différents selon que l'on soit du côté des parties civiles ou de la défense.

Un rapport en balistique accablant

L'expert en balistique a été clair et précis dans son rapport et sa démonstration.
Un premier tir exercé à 50 centimètres, puis deux autres à environ 1 mètre, 1,50 mètre... dont l'un va traverser le cœur de la victime.
3 balles du même calibre, un 38 spécial, tirée dans le dos de Riccardo Trepy, de la même arme de poing, dont au moins 2 mortelles.
Ricardo Trepy n'avait aucun chance de s'en sortir. Il est mort sur place après être tombé avec son scooter.
Jérémy Clamy-Edroux explique cette violence par la peur.
Peur de se faire tuer par la victime qui l'aurait d'abord volé d'un scooter, il y a 4 ans, puis menacé avec une arme posée sur la tempe quelques temps avant le crime.
Une peur qui n'a pas du tout convaincu l'avocat des parties civiles, maître Frédéric Jean-Marie, qui a poussé l'accusé à reconnaître la chronologie criminelle des faits.
Un accusé qui avoue qu'il était paniqué mais admet avoir jeté l'arme à la mer, puis avoir fuit, au point de n'être interpellé que 9 mois plus tard.
Une fuite traduite encore ce matin dans un récit mêlé de contradictions qui affaiblissent la thèse d'un accusé acculé, en grande détresse aujourd'hui face à une réalité implacable.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...