Règlement de compte à la cour Monbruno

Jérémy Clamy-Edroux a 2 jours pour s'expliquer sur les raisons qui l'ont poussé à tuer Riccardo Trepy, le 14 avril 2015 aux Abymes.L'homme, âgé aujourd'hui de 28 ans, est détenu depuis le 16 janvier 2016.

C'est un règlement de compte entre individus défavorablement connus des services de police que la cour d'assises devras juger, aujourd'hui et demain . Un trafic de scooters volés serait le mobile du crime.
Le 14 mai 2015, Ricardo Trepy se faisait littéralement exécuter de 3 balles dans le dos dont une à bout portant.
Des faits survenus à la cour monbruno, section Vieux-Bourg, aux Abymes. Un lieu réputé pour sa dangerosité.
Ce n'est que 8 mois après les faits, grâce à la diffusion d'un portrait, que l'auteur présumé du crime, Jérémy Clamy-Edroux, qui avait pris la fuite après son geste, allait être interpellé.
La victime aurait eue pour habitude de braquer des personnes pour leur dérober leur engin motorisé.
Vol à mains armées qui, comme on peut l'imaginer, ne se faisait pas de gaieté de cœur et était très mal vécu par les victimes.
Ricardo Trepy sortait de prison lorsqu'il a été impliqué dans cette affaire.
Les deux hommes ne s'appréciaient pas et chacun se méfiait de l'autre.
Leurs épisodes de vie et de fréquentations laissaient apparaître qu'un jour ou l'autre ces deux là s'affronteraient et l'un des deux resterait au sol.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice)

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Prison ferme pour les frères Laurent

18 ans de réclusion criminelle pour Pascal ...

Huit clos obtenu dans le procès des frèr…

Le huit clos a été prononcé, ...

Viols et massages douteux : Gambi G et s…

Les frères Laurent n'en ont pas fini avec l...

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...