Affaire Suppa : Samantha condamnée à 5 ans d'emprisonnement dont 1 avec sursis

Samantha Lamare s'en tire bien. Elle n'a écopé que de 5 années d'emprisonnement dont 1 avec sursis, ce qui porte sa condamnation à 4 années ferme de prison.L'avocat général avait requis 15 années de réclusion ! On est loin du compte.Le meurtre n'a pas été reconnu et l'homicide volontaire a été re-qualifié en violences volontaires ayant entrainées la mort sans intention de la donner.

Samantha Lamare encourait une peine maximale de 30 années de réclusion criminelle pour le meurtre de son compagnon, Lincol ROBIN ( le très connu chanteur de Bouyon Suppa ) , pour lequel elle était poursuivie.
Finalement, l'accusation d'homicide volontaire a été rejeté par le jury de 6 femmes et 3 hommes de la cour d'assises de Basse-Terre au profit de violences volontaires ayant entrainées la mort sans intention de la donner, comme l'avait défendu son avocat, maître Jean-Marc Ferly.
Et là, la menace maximale de détention chutait à 20 années de réclusion.
Finalement, hier soir, à 23 heures, au terme de deux heures et demie de délibéré, c'est de 5 années d'emprisonnement dont une avec sursis que l'accusée a écopé.
Loin, très loin de la peine maximale, mais aussi des 15 ans requis par l'avocat général, Corine Beal.
Un verdict d'apaisement, selon l'avocat des parties civiles, maître Daniel Democrite. Un verdict qui a partagé les torts, les erreurs, les failles, les insuffisances et les absences des deux concubins.
Un verdict qui a aussi pris en considération l'amour qui pouvait régner entre Samantha et Lincol, en dépit des relations tumultueuses dans ce jeune couple construit pendant 6 ans avec des hauts et des bas dès l'âge de 16 ans pour l'accusée et 22 ans pour la victime.
Un verdict, enfin, qui s'est penché sur l'avenir de 2 jeunes enfants de 4 et 6 ans qui hier soir pleuraient à chaudes larmes de ne pas pouvoir rentrer à la maison avec leur mère.
Ce drame du 31 mai 2013 a fait beaucoup de tort et beaucoup de mal à beaucoup de personnes.
Samantha Lamare va devoir vivre avec ce poids tout le reste de sa vie.
Une vie qu'elle va devoir reconstruire sans oublier celui qu'elle a aimé et qui l'a aimé en dépit de leurs affrontements.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...