Affaire Suppa : Samantha prône la légitime défense...

Ce matin, Samantha Lamare s'est exprimée dans l'affaire qui l'amène devant le tribunal d'assises de Basse-Terre, depuis hier. Celle qui soutient la thèse de la légitime défense a été sérieusement mise à mal par le rapport du médecin légiste. Avant le verdict de ce soir, une question reste dans les esprits: Samantha a t'elle voulu tuer son compagnon ?

Au 2e jour du procès de Samantha Lamare devant la cour d'assises de Basse-Terre, celle qui a pris place dans le box de l'accusation depuis hier a dû répondre ce matin, aux nombreuses questions qui se posent sur le crime pour lequel elle est poursuivie : le meurtre d'un coup de couteau en plein cœur de son compagnon, Lincol Robin, survenu au domicile conjugal, Morne Lacrosse aux Abymes, le 31 mai 2013.
La jeune femme a affirmé ce matin qu'elle n'avait jamais voulu tuer son compagnon et que son geste était un geste de défense.Elle plaide donc la thèse accidentelle.
Tout le monde ne la suit pas sur ce terrain, notamment l'accusation représentée par l'avocat général qui défend les intérêts de la société et les parties civiles qui ne croient pas du tout en la version de l'accusée, au contraire de son avocat.

Thèses et anti-thèses... les versions varient...

Une balance a été choisie comme symbole pour la justice.
Elle n'a, probablement, jamais, aussi bien portée ce symbole. Entre les 2, mon cœur balance serait-on tenté de dire à l'issue d'une matinée d'un 2e jour qui verra ce soir le jury se prononcer.
En faveur d'une culpabilité ou d'une non culpabilité.
Samantha Lamare est au milieu de ce dilemme. Elle, seule, sait si elle a tué volontairement son compagnon. Elle seule sait si celui ci l'a d'abord agressé ou menacé. Elle seul sait si elle dit la vérité ou si elle ment.
Hier, elle semblait s'apitoyer sur son sort et s'attarder sur celui de ses deux jeunes enfants aujourd'hui âgés de 4 et 6 ans. Que vont-ils devenir si elle doit aller en prison ? Question importante. Mais la justice trouvera toujours une solution d'autant que l'accusée a de la famille.
Elle pensait à elle; très peu à la victime qui ne peut plus se poser cette question et qu'aujourd'hui elle voudrait rendre responsable de ce qui s'est passé.Néanmoins l'avocat général et les parties civiles contestent et dénoncent sa défense. 
S'il est vrai que l'accusation doit apporter la preuve de la culpabilité de Samantha Lamare, cette dernière doit aussi faire la démonstration de son innocence.
D'un côté comme de l'autre, chacun développe ses arguments.
Pour l'accusation, ils se rapportent, notamment au rapport du médecin légiste qui a été accablant pour l'accusée et au rapport du Directeur d'enquête qui a conclu à un homicide volontaire.
Pour la défense, il s'agit d'un accident. La volonté de tuer ne serait pas démontrée. Samantha Lamare serait responsable mais non coupable.
Verdict ce soir.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Cour d'assises des mineurs : viol au lyc…

Hier, s'est ouvert, à Basse-Terre, de...

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...