14 ans de prison pour le meurtrier de Sandyground

Le verdict est tombé, en fin d'après-midi, ce mardi, devant la cour d'assises de Basse-Terre. Diedus Metellus a été reconnu coupable du meurtre de Faustin Defrance commis le soir du 20 décembre 2014 et condamné à la peine de 14 années de réclusion criminelle.Tout juste un an de moins que les réquisitions de l'avocat général.

On aurait pu penser que les 60 ans de l'accusé auraient pu atténuer la peine.
Il n'en a rien été.
Le jury a suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé 15 ans en condamnant Diedus Metellus à la peine de 14 années de réclusion criminelle.
L'intention d'homicide volontaire a été privilégiée par rapport aux violences volontaires ayant entrainées la mort sans intention de la donner.
Deux thèses qui tout au long des débats sur 2 jours se sont affrontées en opposant : arguments contre arguments.
Celle des parties civiles a alimentée celle de l'accusation qui ont toute les deux mis l'accent sur les témoins des faits relatant un homme armé face à un autre désarmé.
Un homme agressif et violent face à un autre diminué et pacifique.
Des éléments défavorables à l'accusé, en dépit de son âge et de son casier judiciaire vierge.
C'est probablement grâce à ce dernier état de fait et cette virginité jusque là reconnue qui a dû jouer en faveur de Diedus Metellus pour qu'il ne soit pas réclamé une peine plus sévère et qu'il n'obtienne finalement que 14 ans.
L'accusé a déjà purgé plus de deux ans derrière les barreaux.
Rien ne justifie dès lors un appel d'autant qu'avec le jeu des remises de peine, s'il se tient bien en détention, il pourrait retrouver la liberté d'ici 5 à 6 ans.

 

(Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...