Prison et fichier national pour l'agent de sécurité

Le verdict est tombé, hier, devant la cour d'assises de Basse-Terre, dans le procès pour viol, qui se tenait, depuis lundi, à huis clos. L'agent de sécurité de 36 ans qui était poursuivi pour des faits commis sur une jeune fille âgée de 15 ans à l'époque, a écopé de 8 ans d'emprisonnement.Le jury a suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé 8 à 10 années de prison.Le verdict a été assorti d'un suivi socio-judiciaire sur 2 ans et de l'inscription du condamné au fichier national des délinquants sexuels.Une condamnation et une inscription qui l'écartent de la fonction qu'il occupait.
Plus que le verdict, c'est l'inscription au fichier national des délinquants sexuels qui fait mal dans la décision prise hier par le jury de la cour d'assises.
Certes, la condamnation pour viol apparaît désormais dans le casier judiciaire de l'accusé, mais l'apparition, aussi, de son appartenance à un contingent d'individus particulièrement défavorables, lui confère une réputation qui va le suivre tout le reste de sa vie.
Il peut dorénavant dire "adieu" à la profession qu'il caressait d'agent de sécurité.
Faute justement d'une sécurité trop rapprochée et plutôt déplacée, il se retrouve aujourd'hui avec d'abord l'obligation de se faire soigner et de s'imposer, à sa sortie de prison, un suivi socio-judiciaire sur deux ans, mais également avec la contrainte de se trouver une voie de réinsertion qui limite son choix.
8 ans de prison, alors qu'il en a déjà purgé une partie, devrait le conduire à être libéré dans 3 à 4 ans, si bien sûr il présente des garanties.
Un délai relativement court qui s'explique par une qualification criminelle minimisée dans la mesure où on ne s'est pas retrouvé dans le cas d'un viol classique mais plutôt dans  
l'amorce d'un viol traditionnel.
Le délai, par ailleurs, de 6 ans, entre la commission des faits et la traduction de l'accusé devant la cour d'assises, est un élément qui a plaidé en faveur de ce dernier.
( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice ) 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...