Agression sapeurs-pompiers : comparution immédiate pour les 2 prévenus

L'agression subit, dans la nuit de samedi à dimanche, au sein même de leur caserne, par les sapeurs pompiers du Centre de Première Intervention de Capesterre Belle-Eau prend désormais une tournure judiciaire.  Les deux principaux acteurs présumés impliqués ont été interpellés et placés en garde à vue pour être interrogés.
Ils seront présentés demain après-midi, selon la procédure de comparution immédiate, devant le Tribunal Correctionnel de Basse-Terre pour être jugés sur les faits qui leur sont reprochés.
Moins de 48H après l'agression subit par les sapeurs pompiers de Capesterre Belle-Eau, au sein même de leur caserne, alors qu'ils portaient secours, à sa demande, à l'un de ceux qui allaient ensuite participer à cette agression, la justice s'est saisie de ce dossier qui avait choqué et ému population comme autorités.
Les deux principaux acteurs présumés de cet acte de violence envers des secouristes seront présentés dès demain après-midi devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre pour être jugés.
Une procédure de comparution immédiate qui démontre la détermination du Parquet de Basse-Terre à ne pas laisser de tels faits se dérouler sans apporter de réponses rapides.
Les deux jeunes appelés à comparaître ne sont pas des inconnus des services de police et de justice.
Interpellés, placés en garde à vue au commissariat de Capesterre Belle-Eau, ils sont auditionnés. Ils doivent, notamment, répondre des accusations de violences en réunion, de voie de fait et de menaces de mort sur des agents de secours à personnes mais également sur des agents dépositaires de l'autorité publique puisque les deux policiers qui sont intervenus la nuit des faits ont été, eux aussi, pris à parti et bousculé par les auteurs présumés des agressions sur les sapeurs pompiers. 
Depuis dimanche, les réactions sont nombreuses et unanimes pour condamner de tels agissements qui ont tendance à se répéter, en dehors de tout code de bonne conduite et de respect d'autorité qui font foi et qui sont désormais la cible d'individus dangereux, y compris dans l'exercice honorable de leurs fonctions de sapeurs pompiers, sauveteurs-secouristes ou de policiers.
Toute la journée, les auditions des victimes et témoins des faits se sont poursuivies au sein du commissariat de police de Capesterre Belle-Eau qui a travaillé de manière efficace et de concert avec le Parquet de Basse-Terre sur cette affaire qui sera donc jugée demain.
( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice ) 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Les agresseurs de sapeurs-pompiers conda…

La Justice s'est montrée ferme cet apr&egra...

Agression sapeurs-pompiers : comparution…

L'agression subit, dans la nuit de samedi &...

Un pompier agressé dans sa caserne

 Dans la nuit de samedi à dimanche, un...

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...