Opération Justice Morte en Guadeloupe

En solidarité avec le mouvement national sur le projet de réforme de la justice, les avocats du Barreau de Guadeloupe se sont mobilisés hier, devant le tribunal de Pointe-A-Pitre. Me Gérald Coralie, avocat à la cour et docteur en droit, nous a livré ses impressions. 

 

Le nouveau projet de réforme a soulevé un tollé général au sein de la profession d'avocat. Pourquoi cette mobilisation ? 

Cette mobilisation s’inscrit dans une manifestation plus globale de contestation d’un projet de loi qui n’a pas été suffisamment concerté avec les membres du barreau.

Les changements multiples voulus par le texte sont pourtant conséquents.

Nous espérons par la suite que les débats qui touchent tant les professionnels que l’opinion publique permettront à ce dernier d’être suffisamment amendé.

Vous pouvez constater que la mobilisation est générale, et que sur certains points, notamment le droit des personnes, les aspects du droit pénal, les aspects du droit mobilier et immobilier, le projet de loi est conséquent.

Cependant, ce projet sur bien des aspects est innovant. Tout d’abord, il inscrit dans le marbre le fait que notre justice et ses modalités d’application doivent être dématérialisées, donc à distance, et finalement, qu'une justice du 21ème siècle doit voir le jour. On ne peut revenir en arrière. 

Finalement, le système judiciaire actuel a t'il du mal à s'inscrire dans une modernité ? Le numérique constitue t'il une menace pour votre profession ? 

L'intégration du numérique dans le rapport entre les professions du droit, le justiciable et les juridictions, est un processus difficile. Les mentalités, les situations, les habitudes ont l'obligation de s'adapter. On pourra aboutir à un équilibre je crois très intéressant. Je pense qu’on ne peut plus avoir un système judiciaire qui ne fonctionne que sur du papier et de la présence physique.

Mais cela demande plus une véritable concertation en amont. Dans ce texte, l'impression demeure que tout était déjà décidé à l'avance, d'où la mobilisation.

Je vous rassure notamment pour les spécialistes du droit administratif, la dématérialisation des procédures administratives existe depuis de nombreuses années et fonctionne très bien.

Sur l’ensemble du système judiciaire se pose évidemment la question des moyens. Car, numériser et dématérialiser a un coût pour l’ensemble des cabinets d’avocats. Mais aussi, pour le système judiciaire dans sa globalité.

Ce n’est pas les mêmes aspects en terme de moyen humain et matériel d’avoir un greffier et des juges en présentiels et une dématérialisation.

Il faudra donc sur ce point comme le demande le barreau, que le gouvernement donne des moyens et une véritable efficience pour un système judiciaire moderne.

De tout temps on a demandé aux avocats d’évoluer, je ne crois pas que ce métier ait disparu jusqu’à présent. Il faut rester optimiste et s'adapter dans l’intérêt des justiciables et de tous.

 

( Propos recueillis par Guadeloupe Justice ) 

 

av

 

Gérald CORALIE - Avocat
Docteur en Droit

16 Commentaires

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires