Mariella SOGNIGBE, à la tribune, lors de son discours de promotion en hommage à Gerty ARCHIMEDE Mariella SOGNIGBE, à la tribune, lors de son discours de promotion en hommage à Gerty ARCHIMEDE

Mariella Sognigbe, promue directrice pénitentiaire

Gerty Archimède et la Guadeloupe, honorées à l'occasion de la présentation nationale de la dernière promotion des Directeurs Pénitentiaires d'Insertion et de Probation.
C'est une autre guadeloupéenne, d'origine, Mariella Sognigbé, petite fille de Davis Sambo, Proviseur de lycée et Saintannais, décédé l'an dernier, qui a été désignée pour officier lors de la cérémonie protocolaire et présenter, au nom de la promotion, le discours de cette 9e promotion de Directeurs.

Gerty Archimede, marraine de la 9e promotion des Directeurs Pénitentiaires d'Insertion et de Probation !

La Guadeloupe fière de ses enfants. On pourrait ajouter, aujourd'hui, la Guadeloupe, fière de ses petits enfants.
Mariella Sognigbé, petite fille de David Sambo, saintannais d'origine, proviseur de lycée, décédé l'an dernier, a eu, il y a quelques jours, le privilège d'être choisie par la Directrice de l'Ecole Nationale d'Administration Pénitentiaire pour prononcer le discours de la 9e promotion des Directeurs Pénitentiaires d'Insertion et de Probation.
Cet honneur lui est revenue grâce à l'audace qu'elle a eu de prendre l'initiative de proposer de baptiser du nom de Gerty Archimède la promotion dont elle venait d'être brillamment élue.
Non seulement elle a fait cette proposition, mais en plus elle l'a justifiée et défendue en mettant en valeur les mérites de cette pionnière du droit et de la justice que représentait Gerty Archimède. Première femme guadeloupéenne députée, première femme conseiller général, première femme ayant fait fonction de maire, au sein de la ville de Basse-Terre, en 1953, première femme inscrite au barreau de l'Ordre des Avocats de la Guadeloupe.
Première non point pour dominer mais pour donner l'exemple comme elle aimait à le dire.
Et c'est pour toutes ces raisons que le choix de Mariella Sognigbé a fait l'unanimité, non seulement au niveau de ses collègues de promotion, mais aussi de sa hiérarchie.
Enfant, son grand-père, David Sambo, lui parlait souvent de Gerty Archimède. Cette profonde admiration lui est restée et c'est en souvenir de ces deux personnages qui avaient ce même idéal de dévouement et d'engagement pour la jeunesse guadeloupéenne, qu'elle est désormais prête à s'investir pour une humanité meilleure.

 

( Pierre Emmanuel pour Guadeloupe Justice )

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

La mamie violée obtient justice

Dans l'affaire du viol d'une femme de 74 ans, la j...

Viol d'une mamie : la victime témoigne

Un nouveau procès pour viol s'est ouvert hi...

Viol présumé d'une mamie de 74 ans... pa…

C'est une affaire très délicate qui ...

Une session bien garnie

  La 5e session de la cour d'assises de Bass...