Présidentielles 2017 : Quel avenir pour les détenus?

Face à la surpopulation carcérale et ce malgré les alertes de l'OIP (Observatoire International des Prisons), la majorité des candidats à l'élection présidentielle de ce week-end, proposent de nouvelles places en prison.

En France, 69 430 personnes sont détenus. Ce constat alarmant, l'est encore plus en Outre-Mer, puisque plus de 5000 personnes y sont incarcérées. Chez nous, en Guadeloupe le nombre de détenus du centre pénitentiaire de Baie-Mahault s'élève à 524 pour une capacité de 265 individus !

A la veille du scrutin du 1er tour des Présidentielles de 2017, voyons ce que proposent les candidats.

Augmentation des places en prison

Sur 11 candidats, 5 suggèrent la création de nouvelles places en détention. Marine Le Pen (FN) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) visent 40.000 places en cinq ans. François Fillon (LR) propose 16.000 nouvelles cellules, contre 15.000 pour Emmanuel Macron (En Marche !) et 10.000 pour Jacques Cheminade. Une position déjà adoptée par les précédents gouvernements ces vingt-cinq dernières années au cours desquelles 30.000 nouvelles places ont été créées.

La Priorité à la réinsertion

Benoît Hamon (PS) et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et François Asselineau se disent en faveur de la réinsertion. Le socialiste plaide pour une amélioration de la préparation à la réinsertion et de la prévention de la récidive en donnant plus de moyens aux services pénitentiaires d’insertion et de probation (Spip). Il souhaite également qu’une unité de vie familiale et des bureaux de vote soient installés dans les prisons.

Des propositions proches de celles de Mélenchon en faveur de la dignité humaine. Le candidat veut recruter 2.000 agents pénitentiaires pour les escortes de détenus et promet de rénover les prisons.

Si Emmanuel Macron s’est dit en faveur de la construction de 15.000 nouvelles places en prison, le programme du candidat d’En Marche ! évoque également la « création d’une agence des mesures alternatives à l’incarcération », « l’augmentation des moyens des SPIP » et la rénovation des prisons les plus vétustes du territoire.

 

 

(Avec 20 minutes)

 

Laissez un commentaire

  1. Derniers articles
  2. Commentaires

Grogne des avocats : opération bâillons …

Comme annoncé, les avocats de la Guadeloupe...

Affaire Yoann Equinoxe : Le Verdict Rend…

Coup d'éclat, ce midi, devant la Cour d'App...

Affaire Yoann Equinoxe : le meurtrier fi…

L'affaire avait choqué la Guadeloupe en sep...

les braqueurs de Mortenol lourdement con…

Le procès du braquage mortel du 28 mars 201...